dimanche 5 septembre 2010

Il faut sauver le soldat Neverland !!!

Texte pour « contributeurs »

Appel aux lectrices et lecteurs

Depuis décembre 2007, je me suis lancée dans une aventure difficile : faire vivre une petite librairie dans une ville populaire de 20 000 habitant-e-s. Mais c’est justement ce challenge qui m’intéresse. J’ai toujours voulu développer la culture en banlieue, car je crois que chacun de nous, quel que soit son milieu social, son "pouvoir d'achat", est en droit d’accéder à la meilleure culture possible. J’ai travaillé en bibliothèque, j’ai créé une association « banlieuZarts », animé des ateliers de critiques des médias et je suis très attachée à la ville dans laquelle j’ai toujours vécu. La création de la librairie Neverland m'a paru une continuité logique ...
Pendant ces presque trois années, je ne me suis pas payée pour assurer la stabilité d'un commerce débutant. Mais je le fais car j’ai foi en ce que je réalise et je sais que ce n’est que provisoire.
Pendant les deux premières années, j’ai naïvement cru que la banque dans laquelle j’ai le compte de la librairie était un partenaire. Et j’ai découvert, au fur et à mesure, qu’il n’en n’était rien, que, dans le fond, elle se fichait bien d’une petite librairie. Mes dernières conversations avec un banquier méprisant, utilisant le terme de "truc" pour qualifier Neverland, et m'accusant de ne pas faire assez de profit, voir (contradictoirement) de "m'en mettre dans les poches"(dixit) m'a confirmé dans l’opinion que je ne pouvais rien espérer de ce côté. Pire, alors que la librairie - fait rare - engrange deux bilans positifs, et voit son (petit) bénéfice multiplié par trois en un an, c'est la banque qui, pour des raisons de trésorerie instable, plombe les finances encore fragiles en pompant le compte un peu plus chaque jour en agios et frais divers ... Il faut savoir qu'en travaillant avec des écoles, des bibliothèques, etc. la librairie avance énormément de trésorerie et n'est hélas payée que très tardivement, l'Etat étant, comme chacun sait, mauvais payeur.
Je me suis démenée pour avoir une boutique agréable, un « lieu de vie », en investissant dès le début dans la déco, en recevant des expositions, en organisant un « club des lecteurs », en étant présente sur de nombreuses manifestations en soirée à la bibliothèque d’Achères, au cinéma Pandora, dans les fêtes de la ville et même dans plusieurs manifestations hors de la ville (où je tenais un stand). J’ai développé un fond de livres enfance-jeunesse pour que les plus jeunes de la ville aient accès au plaisir de lire ou d’écouter une histoire, de feuilleter les pages d’un album. J’ai créé un rayon « livres d’occasion » pour que les bourses les moins fournies puissent accéder sans souci à la lecture. J’ai toujours cherché à pratiquer des prix réduits et comme la loi sur le livre n’autorise pas de rabais au-delà de 5 % (ce qui est une très bonne chose pour maintenir des librairies de proximité), j’ai beaucoup sélectionné de livres de poche pour démarrer l’offre commerciale à des prix très bas. J’ai accueilli des stagiaires pour jouer aussi mon rôle de soutien à l’emploi des jeunes de la ville. J’ai également choisi de m’investir dans l’association des commerçants de la commune, pour diversifier et moderniser son discours et ses modalités d’actions. J’ai ouvert un profil Facebook de la librairie qui a 560 ami-e-s (dont plusieurs auteurs connus, des éditeurs, d’autres librairies, …) et ne demande qu’à s’agrandir… Un blog existe pour défendre des livres.
J’ai fait en sorte, au démarrage, d’investir un maximum pour avoir un nombre de livres qui donne envie aux lecteurs de pousser la porte de la boutique. Ainsi, plus de 3 000 livres sont sur les étagères de la librairie, ce qui représente une somme de 25 mille euros.
La librairie fonctionne, ses bilans le prouvent, et si plusieurs spécialistes ne m'en avait pas convaincu j’aurais, je l’avoue, déjà laissé tomber.
C'est pourquoi je trouve totalement anormal et je suis même révoltée qu'en ces temps ou l'on nous presse de "travailler plus", de développer l'économie, de "retrousser ses manches" etc... une petite librairie qui marche (et j’insiste sur ce fait) soit en passe de fermer en raison de l’attitude incompréhensive pour ne pas dire franchement hostile d’une banque uniquement soucieuse de ses intérêts financiers à court terme.

Aujourd'hui j’ai besoin de me sortir du « piège » de la banque en assumant sans eux mon fond de roulement. Pour cela, j’ai besoin de réunir un maximum d'argent pour pouvoir rembourser la banque, en choisir une autre et investir un peu plus pour avoir un fond encore plus attractif.
C'est pourquoi je m'adresse à vous.
Si comme moi cette situation vous révolte, si vous croyez qu'une petite librairie de banlieue à le droit de vivre, et que vous refusez le dictat actuel des banques...
Je vous propose de faire un geste, un don ou un prêt à la librairie (entre 10 et 500 €).
Ce prêt sera accompagné d’une reconnaissance de dettes en retour. Vous pouvez diffuser largement cet appel car je souhaite qu’il y ait un maximum de personnes qui n’aient à prêter que des petites sommes, l'idéal serait de créer une association des amis de la librairie, mais pour l’heure, l’urgence de la situation m'oblige à me retourner directement vers vous, individuellement.


En octobre, nous pourrons faire une 1ère réunion des personnes qui auront répondu positivement pour vous présenter avec mon comptable la situation de la librairie et ses projets.

Je reste à votre disposition pour toute question sur le mail…et vous souhaite pleine de bonnes lectures et une bonne rentrée.

Et puis comme nous sommes en période de rentrée littéraire (encore fournie avec environ 700 nouveaux livres !), n’hésitez pas à faire vos commandes

Mélanie
Librairie Neverland
37 avenue de Stalingrad
78260 Achères
0139790995
neverneverneverland@orange.fr

27 commentaires:

Anonyme a dit…

Changer de banque ne changera rien... j'en parle en connaissance de cause. Et je ne suis pas à la même. Pour moi d'ailleurs, la tienne fait partie des meilleures. Par contre il y a une autre solution.... la boycotter. Et depuis que je fais ca.... c'est nickel. D'ailleurs je dis toujours qu'il faudrait se regrouper les petits commerçants et faire une copie de nos frais bancaires et les envoyer à Mr Sarkozy... qui d'ailleurs n'a plus aucun pouvoir sur le domaine financier, soit dit en passant. Même il faudrait lancer, non pas un apéro géant sur Facebook mais une journée ou les gens iraient retirer de leur compte de l'argent liquide... et là..... ca serait la suprise générale.... car les gens se rendraient enfin compte... que l'on ne retire pas son argent en un clic de doigt et comme on en a envie. Mais ca permettrait au moins de faire bouger les choses : l'union fait la force.
Signée la Mercière de la même ville. ;))) et ex-financière. Je reste à dispo pour en parler.

Lili Galipette a dit…

Je vous ai envoyé un courrier.
Bon courage.

Librairie HISPA a dit…

Bonjour,
avez-vous essayé de négocier avec "le banquier" une autorisation de découvert à un taux "normal" ou un crédit de campagne ? Ceci évite, frais divers et agios exorbitants... Et permets de dormi un peu plus tranquille...
Je reste à votre disposition en cas de question...
Cédric - Libraire et ancien "banquier" ;-)

Zelphalya a dit…

Auriez-vous un compte paypal sur lequel faire des dons plus facilement ?

cathe a dit…

Tout à fait d'accord pour te donner un petit coup de pouce. Si nous sommes nombreux ça pourra t'aider avant de trouver une meilleure solution avec ta banque ou une autre banque.... Comment veux-tu que l'on procède ? (courrier et chèque ? ou j'essaierai de passer)

emmyne a dit…

Je relaie ton appel et je te contacte

Anonyme a dit…

Des auteurs, amoureux des livres et des librairies, peuvent-ils aider en offrant 1 ou 2 exemplaires de leurs romans ? Neufs et de qualité, cela va de soi.

Nathalie a dit…

Bonjour,
J'ai créé ma librairie en 2003 dans une petite ville de province (25000 hbts) et comme vous je ne me suis pas payée pendant les 3 premières années et encore aujourd'hui je me paye moins que ma vendeuse. C'est mon choix pour pérénniser l'entreprise. Difficile de se prononcer sans connaître vos chiffres exacts. Si votre sté est profitable je ne comprends pas votre pb de trésorerie : trop de ventes aux administrations ? 20% du CA est un maxi pour des petites structures comme la notre. Des offices trop lourds ? Ne prendre en nouveautés que ce que l'on sait plaire à notre clientèle et à nous bien sûr et surtout faire des retours TOUS les mois. Le stock coûte très cher ! Mais ce rappel de quelques fondamentaux ne vous sortirons pas tout de suite du rouge. Avez vous sollicité le soutien du CNL et de l'Adelc, ils font des prêts à taux zéro, ils ont des fonds pour cela surtout si votre situation comptable est bonne et qu'il s'agit juste d'un besoin temporaire de trésorerie. La Mairie d'Achères doit aussi vous soutenir et en premier lieu vous régler très vite vos factures. La nouvelle loi prévoit un règlement sous 45 jours maxi pour toutes les administrations. Il est urgent de changer d'interlocuteur bancaire, dans la même banque ou dans une autre, surtout si vos 2 bilans sont bons.
Je reste à votre disposition pour toute précision dont vous auriez besoin, vous pouvez aussi m'appeler.
Voir coordonnées sur mon blog : http://lacompagniedeslivres.over-blog.com/
Bon courage

Anonyme a dit…

Moi, je suis bien contente qu'il y est cette petite librairie à Achères, alors je suis prête à aider un peu, je vais transmettre à tous mes amis d'Achères,
courage et amitiés
Jocelyne

Nina a dit…

Je trouve moi aussi inadmissible ce qui vous arrive, je suis une bibliothécaire qui aurait aimée ouvrir une librairie mais j'ai eu peur de ça justement, de cette injustice, que vous décrivez. je vous envoie une chèque de soutien et fait le relais sur mon blog et sur facebook.

Nanne a dit…

Mélanie,

Je viens de lire ton billet très intéressant sur les problèmes de ta librairie vis-à-vis de ta banque. Le mieux est de te tourner vers une banque plus "sociale". Je ne connais pas le nom de ta banque, mais il y a des solutions que tu peux trouver, surtout si ton bilan est positif et que tu dégages des bénéfices. Je me mets à mon compte (pas en créant une librairie), mais si je peux t'aider d'une façon ou d'une autre, n'hésite surtout pas à m'envoyer un mail. Je te conseillerai et t'aiderai à trouver la meilleure solution pour la pérennité de "Neverland" et pour toi.

Librairie Neverland, la librairie de l'imaginaire a dit…

Chère collègue...;o)
je partage assez ton analyse sur les banques malheureusement aujourd'hui nous ne sommes pas en condition pour faire sans...
Il semble aussi que suivant l'interlocuteur, la situation varie grandement. Pas de doutes sur le fait que le banquier en question est un affreux bonhomme qui en plus n'y connait rien et j'ai appris avec joie hier qu'il était parti de la banque...
Mon problème reste cependant le même , trouver de l argent!!!
Les très nombreux messages et témoignages de soutien ont prouvé à une "libraire en détresse" que le combat valait le coup ...
Je ne sais pas encore comment je vais sortir la librairie de cette situation plus que délicate mais je ne lache rien!!!

Librairie Neverland, la librairie de l'imaginaire a dit…

-merci lili je vais essayer de répondre à chacun ;o)
-Cédric ancien "banquier" c'est précisément en tentant de négocier avec ma banque que le clash à eu lieu!!! Je cherche ailleurs...
-Zelphalya je suis navrée mais un compte paypal reste compliqué d'autant que pour l instant je ne fais que "recueillir" les dons et les prêts pour avoir du poid aupres de la banque...et que pour rester dans la légalité la plus complète les chèques permettent l identification tant du donneur que du receveur!! :o)
-Ma chère cathe merci!!!!
comme expliqué plus haut je préfère les chèques à l ordre de la librairie pour une totale transparence (tu peux envoyer et/ou passer) :o)

Librairie Neverland, la librairie de l'imaginaire a dit…

-Merci beaucoup Emmyne !!!! j'ai vu!!
et je te répond!!! ;o)
-Anonyme ,toutes les idéees sont bonnes à prendrent!!! merci !!
-Nathalie merci pour votre témoignage...pour répondre à vos question il semble bien que j'ai beaucoup trop augmenté des le départ mon stock (c'était nécéssaire je l assume) et accepté de commandes de l 'état ...donc avancé et "bouffé" toute ma trésorerie. Cela ,largement aggravé par les frais banquaires et autres....
J'ai vraiment pensé que j'avais mal géré et qu'il valait mieux fermer mais depuis cette lettre j'ai eu de nombreux témoignages et aide de libraires et de professionnels qui me démontrent que la librairie est saine (a condition d'éviter certaines erreurs) comme vous me l'avez si bien fait remarquer. Je suis la seule librairie de la ville il m'est très difficile cependant de renoncer à l'alimentation de la grande bibliothèque et des écoles de la ville même si cela me mets dans l'embarras. Il me semble que c'est mon rôle !
Pour ce qui est des retours je n'ai pas de problèmes n'ayant jamais accepté les offices...
J'ai été contacté par L Adelc...nous verrons bien...mais le plus urgent comme déjà dit précédemment c'est de changer d'interlocuteur!!! Et pour ça il faut aussi malheureusement être en position de force ...pour certaines banques 2 bilans positifs ne suffisent malheureusement pas!!!!
merci pour le soutien et les conseils!!!

Librairie Neverland, la librairie de l'imaginaire a dit…

-Jocelyne merci!!!!
Je crois bien que si mes clients ne m'avaient pas soutenus avec une telle force j'aurais déjà claqué la porte!!!! ;o)
-Nina merci beaucoup!!! pour tout!!!
je suis très touchée par tous ses témoignages et ce soutien!!!
-Ma chère Nanne...heureuse de te lire même dans ses conditions!!! ;o)
Je me suis tourné vers toutes les banques!!! Nous verrons...quelques interlocuteurs sont rassurant d'autres moins...Je ne compte pas lacher l'affaire comme ça!!!!
Je te contacte par mail avec grand plaisir tous les avis et les conseils sont bons à prendre!!!

dominique.desmet@acheres-epeaa.fr a dit…

Nous avons pris l'habitude d'acheter nos livres dans votre librairie. Sa fermeture serait une perte pour notre Ville, dont le centre est désespérément vide. Nous continuerons d'être de fidèles clients et nous inciterons nos amis à faire de même. Bonne chance!

JJ Le Pottier a dit…

Bonjour,
je travaille à la Bibliothèque Universitaire de Nanterre et - même si la rentrée n'a pas encore eu lieu - je vais essayer de relayer l'appel auprès des étudiants et du personnel présents.

Isa a dit…

J'ai relayé votre message le plus largement possible. J'espère qu'il sera entendu.
Pour ma part, je serai là le 25 et j'espère que nous serons nombreux. Si chacun prêtait ne serait-ce que 10 euros, ça ferait une jolie somme au final !

Librairie Neverland, la librairie de l'imaginaire a dit…

-Merci à vous la famille Desmet pour votre grande fidélité!!! Comme beaucoup d'autres Achèrois...
-JJ un grand merci à vous de relayer l info sur un site très fréquenté par ma clientelle ;o)
-Isa merci beaucoup pour le relais, le soutien, et à Samedi!!!! ;o)

vpo a dit…

Avez-vous pensé aux banques coopératives, certainement plus intéressées qu'une banque traditionnelle pour un projet tel que le votre ?

En regardant sur Internet, j'ai trouvé une structure qui finance des projets liés à l'éducation populaire. Il s'agit de la Nef:

http://fr.ekopedia.org/La_Nef

Sur leur site: http://www.lanef.com/lacooperative/principe.php

Je n'ai aucune action chez eux, hein ! J'ai découvert votre appel qui était relayé sur le blog d'Isabelle Guso (http://isa.guso.over-blog.com/)

Macada a dit…

J'ai entendu l'appel grâce à Isa.


J'habite vraiment trop loin pour venir samedi mais je serai de tout mon coeur de lectrice et d'auteur avec vous.

(Par contre, je n'habite pas très loin d'une poste... ;-))

Vanessa a dit…

Je pense fort à toi, je t'ai fait un peu de pub sur le blog littéraire et j'espère pouvoir faire mieux.
Mille pensées

A.C. de Haenne a dit…

Je ne vous connais pas, et je n'aurais malheureusement jamais l'occasion de venir vous rencontrer, mais votre combat est le mien. Par solidarité, je me suis permis de relayer votre appel sur mon blog :

http://a-c-de-haenne.eklablog.com/annonce-a1682786

Voilà, j'espère vous avoir été d'une quelconque aide. Cet article restera à l'accueil du blog jusqu'au 22 septembre...
Bon courage !

A.C. de Haenne

Ours Insomniaque a dit…

Quelle idée d'être à l'autre bout de la région parisienne.
Pour la peine, je vais faire une grande liste de bouquins et passer samedi prochain, de préférence pas tout seul (les dévoreurs de livres sont nombreux dans mon entourage).
Et merci encore de nous permettre de priver une banque de ses agios et autres frais. C'est un honneur ;-)

Kikine a dit…

Dis ... je suis un peu loin (Montréal si tu te souviens bien) et je n'ai plus de compte en France donc plus de chèque ... et mes parents ne seront pas de retour en France avant un bon bout de temps pour pouvoir te faire un chèque... est-ce que tu sais si il y a une possibilité de te faire un petit don mais avec une carte de crédit étrangère?
Bon courage et peut-être pourrai-je repasser te voir pendant mes vacances de Noël !

nathalie a dit…

Bonjour je souhaite participer pouvez me contacter...merci

Anonyme a dit…

Bonjour
Je suis libraire dans le sud et je suis comme vous dans une petite ville de 25000 habitants. Je tenais à vous dire bravo pour votre courage et souhaiter longue vie à votre librairie !
Delphine, Librairie AB, Lunel